KALONJI,le second souffle de la boxe Lilloise

 


Loin du strass et paillette des salles qui pourraient l’accueillir;  le numéro 3 français s’entraine dans des conditions de spartiates et cela ne le perturbe pas, zen, comme à son habitude.

Sans titre 56

Il fait abstraction du froid qui règne au fameux pôle boxe lillois. Cédric KALONJI le sociétaire du Lille Ring United,  est un bel exemple de travail et fait parti de ceux qui ne rechignent jamais à la tâche. Il est  le genre de boxeur que beaucoup d »entraîneurs aimeraient avoir: toujours le premier à arriver et toujours le dernier a partir.
Quand on les questionnent sur lui, les jeunes boxeurs sont souvent surpris de la différence entre les deux Cédric , le gentil garçon conseilleur et abordable, et  le guerrier des rings qui ne refuse personne.
Aux dires de ses entraîneurs, la force de Cédric ne résulte pas uniquement sur ses capacités physiques mais aussi et beaucoup sur ses qualités mentales.Boxeur intelligent ,construisant ses combats rounds par rounds, Cédric  ne lâche rien.Il aime l’adversité et c’est pour cela qu’il ne veut refuser personne.

Victime de sa détermination, Cédric se retrouve très souvent devant des désistements ou des refus de combats à la dernière minute. Cela ne l »a pas empêché de gravir les échelons patiemment. Il pour se retrouve  aujourd »hui en peloton de tête dans la course au titre nationale, et  pour mémoire Lille n »a pas connu  ce niveau depuis un quart de siècle.

Kader le coach principal du club ponctue : « Un article de presse  titrait,  il y a quelques années dans ses débuts « Cédric kalonji, étoile montante ou étoile filante ? » Cédric  a prouvé qu’il est le boxeur montant, que l’on ne peut plus faire dans le paysage de la boxe sans lui, et que surtout, qu »il ne se défilera jamais. »

Sans titre 3

 

Le 25 décembre prochain, Cédric KALONJI   9 victoires  8 par Ko 3 défaites, affrontera Yves NGABU, le numéro un belge et champion de Belgique en titre. Il a hâte d’y être et de se mesurer à un très bon boxeur, qu’il connait bien puisqu »ils se sont croisés en sparring à de nombreuses reprises. Il s’est préparé durement et dans des conditions structurelles compliquées, « nous avons dû nous déplacer sur d’autres clubs pour travailler beaucoup plus sur ring. Cela  devrait s’arranger très rapidement pour nous, au maximum mi-janvier » ponctu Cedric souriant . Cela prouve encore une fois sa détermination car beaucoup de professionnels  n »auraient jamais accepté un tel rendez-vous.

Yves NGABU est lui aussi un boxeur dangereux, 11 victoires dont 8 par KO . Tous ces ingrédients réunis laissent  présager une très belle soirée boxe.

Personne ne peut prédire les résultats d’un combat, il est juste certain que les deux protagonistes se donneront à100% pour leurs plaisirs et celui des nombreux spectateurs ce 25 décembre à IZEGEM Belgique début de la soirée 17H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *